LE PORTRAIT par Claude DESTRIBATS

PORTRAIT EN NOIR ET BLANC
PORTRAIT EN COULEURS
PORTRAIT EN STUDIO
LE MATERIEL

 

PERSPECTIVE SUR LE VISAGE:

La représentation photographique est très différente de la vision humaine.

L’objectif construit une image à partir d’un point de vue unique et projette celle-ci en une fois sur la surface plane du film.

Les yeux, au contraire procèdent à l’analyse successive de tous les points du sujet, puis relayés par le cerveau, en font une interprétation.

C’est ainsi que l’on peut découvrir des défauts sur son visage ou celui de proche en regardant des photos. (Défauts jamais remarqués dans la vie de tous les jours).

Choix de l’objectif: (pour éviter les déformations, comme pour les paysages).

Pour un reflex 24*36 à 3 mètres:

135 mm pour un gros plan.

90-100 mm pour un cadrage en buste.

50 mm pour un portrait en pied.

 

ORIENTATION DU VISAGE ET POINT DE VUE

Le portrait de ¾ convient à la majorité des visages.

Réservez le profil aux personnes jeunes dont les traits sont bien dessinés et peu accusés.

La hauteur de l’appareil par rapport aux yeux du modèle est également un point important.

 

LA LUMIERE SUR LE VISAGE.

Une de grande difficulté du portrait est l’éclairage. C’est la lumière qui définit le volume occupé par le visage dans l’espace qui l’entoure. Elle lui donne sa véritable perspective en soulignant son relief, sa structure.

Les orientations de la lumière par rapport au visage:

D’abord il faut définir ce que l’on appelle une lumière type : C’est une seule source non ponctuelle (c’est à dire ne donnant pas des ombres nettes) placée suffisamment loin du visage pour que les ombres soient sensiblement de même taille que les éléments du visage qui les provoquent. Parce qu' il n’y a qu’un seul soleil dans la voûte céleste, nous ne comprenons pas quelle est la forme exacte d’un sujet, si celui-ci est éclairé en même temps et avec la même intensité par deux sources de lumière opposées. Le résultat obtenu donne une image désagréable.

DONC: Le relief du visage ne semble naturel que si la lumière provient d’un point situé au-dessus de l’horizon.

Il ne doit y avoir qu’une seule source dominante de lumière. Les autres sources s’il y en a, n’étant là que pour préciser ce que la source principale ne détaille pas assez.

Lorsque nous aborderons la pratique d’élaboration d’éclairages de studio, nous distinguerons:

- La lumière principale, celle qui éclaire véritablement le sujet.

- Les lumières secondaires, qui ne jouent qu’un rôle de complément. Parmi celle-ci nous ferons la différence entre la lumière d’appoint (fill-in en anglais) dont le rôle est d’éclaircir les ombres sans en créer de nouvelles et les lumières d’effets, lesquelles servent par exemple, à donner des reflets sur les cheveux, à éclairer le fond, les éléments de décor ou les accessoires figurant dans le cadrage.

Les différentes orientations :

- La lumière frontale: la source est placée au-dessus de l’appareil et éclaire le visage de face par le haut. Il avantage la symétrie du visage sans trop détailler la structure. Il convient souvent pour le portrait féminin en atténuant les légères imperfections de la peau. C’est le style Hollywood dont les studios Harcourt se sont fait une spécialité.

- La lumière de face: La source de lumière est placée très près au-dessus de l’objectif. Toute sensation de relief disparaît. C’est l’éclairage à proscrire, mais le plus répandu dans le grand public dans le cas du flash intégré à l’appareil. Il provoque deux effets horribles : les yeux rouges et les visages "fromage blanc".

- La lumière en position haute à 45° environ: C’est l’éclairage utilisé depuis toujours par les peintres, graveurs, photographes, car il reproduit très exactement la lumière naturelle. C’est celui qui tient le mieux compte de la structure du visage. Suivant la pose adoptée la source peut provenir de droite ou de gauche. On essaiera de placer les détails sur lesquels on ne veut pas attirer l’attention du coté de l’ombre. C’est l’éclairage classique, et celui qui permet d’obtenir le plus rapidement de bons résultats dans l’art du portrait lorsque l’on débute.

- La lumière latérale: Placée de coté et au niveau de l’appareil, elle laisse toute une moitié du visage dans l’ombre. C’est plus une lumière à effet.

Placée à 45° elle ne convient bien qu’au portrait de profil.

- Le contre jour et le semi-contre jour: Dans le contre jour, la source est placée exactement derrière la tête du modèle. La lumière n’éclaire alors que le contour de la tête en formant une sorte de halo, alors que le visage reste dans l’ombre.

Placée à 45 °, cela devient un semi-contre jour.

Ces deux types de position d’éclairages, sont souvent utilisées s’ajoutant au modelé donné par la source principale.

- La lumière par en dessous: Lumière à effet donnant une impression " surnaturelle ".

Et pour résumer, il faut retenir que la qualité de lumière importe plus que la quantité.

LE PORTRAIT EN NOIR ET BLANC.

De même que la gravure ou le dessin ne sont pas inférieurs à la peinture ou au pastel, mais des méthodes d’expression différentes, la photographie en noir et blanc conserve toute sa raison d’être dans le portrait. La couleur n’étant pas un élément essentiel pour la représentation humaine.

Pour le débutant dans ce domaine, le portrait en noir et blanc offre plusieurs avantages :

- Le traitement des négatifs et des tirages peut être assuré plus facilement par le photographe.

- Les coûts des chimies et des papiers sont moins élevés.

- L’importance de l’adéquation entre les couleurs des éléments se trouvant dans le cadrage n’entre pas en ligne de compte.

- Les sources d’éclairages peuvent être de qualités plus modestes et donc moins chères, puisqu’il n’y a pas de problèmes de températures de couleurs.

 

LE PORTRAIT EN COULEURS.

C’est une technique plus difficile et plus onéreuse à aborder pour un débutant.

- Le traitement des négatifs et des tirages sont plus rarement assurés par le photographe.

- Les coûts des chimies et des papiers sont plus élevés.

- Une connaissance et le respect des principes techniques et esthétiques relatifs à la composition d’images en couleurs sont nécessaires.

- Les sources d’éclairages ne peuvent être de piètre qualité.


LE PORTRAIT EN STUDIO.

 

Que faut-il pour éclairer agréablement un visage ?

1/ Tout d’abord une lumière dominante ou éclairage principal. Quel que soit le système d’éclairage utilisé, il faut pouvoir donner à l’éclairage principal un faisceau plus ou moins concentré ou intense, formant donc des ombres plus ou moins prononcées.

2/ Afin de donner quelques détails dans les parties laissées dans l’ombre par la lumière principale, il faut disposer de lumière d’appoint. Il est plus efficace d’éclaircir les ombres avec de la lumière diffuse, puisqu’elle ne forme pas de nouvelles ombres. L’image sera alors plus ou moins contrastée.

Quelle que soit l’origine naturelle ou artificielle de la lumière qui illumine un corps ou un visage, le problème de l’éclairage se résume à des considérations esthétiques concernant le relief, le modelé, le contraste, l’importance relative des zones de lumières et des zones d’ombre.

Toutes ces observations sont d’ailleurs aussi valables pour le portrait en studio, que pour le portrait en extérieur.

 

L’ECLAIRAGE EN STUDIO.

Une seule source de lumière:

La lumière dominante peut être placée:

En position haute à 45° et plus.

A la hauteur des yeux du modèle.

De face, en position haute: éclairage frontal. (Pour les visages aux reliefs peu marqués).

En oblique, en position haute, à gauche ou à droite. (C’est l’éclairage de la ressemblance).

A la hauteur des yeux, sur le coté. (Il sculpte le visage).

En conclusion: Une seule source judicieusement placée, permet parfaitement d’exprimer le caractère du modèle. Cependant sans le secours d’une seconde source de lumière (qui peut être un simple réflecteur) on obtient, même si la source est assez diffuse, une image contrastée.

Deux sources de lumière:

1/ La deuxième source éclaire les ombres.

C’est bien de la proportion de la lumière d’appoint dans les ombres que dépend le contraste de l’image; or, le contraste est une notion essentielle dans le portrait. Le contraste étant la différence de luminance entre les hautes lumières et les ombres. Pour une image douce (portrait de femme ou d’enfant) 1.5 diaphs d’écart. Pour un portrait masculin 2 diaphs d’écart (pour la photo couleur, on peut tolérer un ou deux diaphs de plus que pour le noir en blanc).

D’une manière générale un portrait demande un contraste relativement faible.

2/ La deuxième source est utilisée en semi-contre-jour ou en contre-jour.

Elle permet d’éclairer les cheveux, voire même la joue ou le cou. Il y a généralement intérêt à placer la deuxième lampe du coté diamétralement opposé à la source principale.

Si l’on veut produire un effet, il faut que l’intensité de cet éclairage local soit parfois aussi forte que l’éclairage principal.

3/ La deuxième source est utilisée pour éclairer le fond.

Un problème souvent rencontré lorsque l’on débute, est l’ombre projetée sur le fond. La bonne solution pour l’éliminer ne consiste pas à modifier l’emplacement de la source principale, choisie rappelons le, avec soin pour chasser l’ombre sur le coté. On éliminera cette ombre en éloignant le modèle du fond, ou en diffusant plus la source principale.

Trois sources de lumière ou plus:

La source principale est la source dominante.

La source n° 2 est la lumière d’appoint pour régler le contraste du visage.

Les sources suivantes serviront soit à éclairer le fond, soit à donner un effet de contre-jour.....

LE MATERIEL

LES APPAREILS PHOTOGRAPHIQUES.

Les grands formats: 9 * 12, 13 * 18, 18 * 24, 20 * 25 (chambres monorail) sont réservés aux professionnels désirant obtenir des originaux d’une très grande qualité technique. Le prix de tel matériels est très élevé. De plus leur encombrement et leur poids en font un matériel difficile à déplacer dans une séance.

Les moyens formats: 4 * 5, 6 * 6, 6 * 7 sont encore de prix élevés, mais abordables par des amateurs. C’est souvent ce type d’appareils que l’on trouve dans les studios professionnels.

Le 24 * 36: c’est sur ce type d’appareil que le portraitiste débutant doit faire ses premieres armes.

.

LE MATERIEL D’ECLAIRAGE:

Les torches. Attention à la température de couleurs en photographie couleur. Ne pas prendre du matériel trop bas de gamme.

Avantage:

- Simplicité de mise en place.

- Coût inférieur aux flashes de studio.

- Ne nécessite pas de flashmetre (coûteux).

Inconvénients:

- Ca chauffe beaucoup.

- L’intensité de la lumière fatigue les yeux du modèle.

- Les accessoires sont hors de prix.

- La lumière est de moins bonne qualité que les flashes.

Les flashes. Depuis le flash cobra jusqu’aux flashes de studio ils peuvent tous être utilisés. Ne pas oublier de ne JAMAIS utiliser le flash intégré de l’appareil, ou même accroché sur l’appareil.

Avantage:

- Ca ne chauffe pas.

- Ca ne fatigue pas les yeux du modèle.

- Les accessoires sont à des prix très abordables.

- La qualité de la lumière est meilleure.

Inconvénients:

- Le prix du matériel est supérieur.

- Il est nécessaire d’avoir un flashmetre.

- Dans le cas des petits flashes électroniques l’absence de lampe pilote rend difficile la visualisation du résultat final.

LES AUTRES EQUIPEMENTS:

- Les fonds et leurs supports.

- Les réflecteurs.